Bricolage

Récupérer l’eau de pluie pour son jardin

Récupérer l’eau de pluie pour son jardin

La collecte de l’eau de pluie pour arroser son jardin est un excellent moyen de faire des économies et surtout d’avoir un geste utile et appréciable pour la planète.

Récupération de l’eau de pluie : principe

L’eau courante est traitée pour pouvoir être consommable par l’Homme, cependant le jardin n’a pas besoin d’être arrosé avec une eau traitée, c’est pourquoi il est préférable de réduire sa consommation d’eau en récupérant de l’eau de pluie. Le PH des eaux pluviales convient très bien à l’arrosage des plantes, cette eau est souvent acide, douce et faiblement minéralisée, un atout pour faire pousser les plantes.

Il est cependant nécessaire de s’équiper, un investissement généralement rentable compte tenu du prix de l’eau et surtout de la nécessité d’arroser suivant les régions et les plantations. Deux équipements sont donc envisageables : les récupérateurs d’eau hors sol, et les récupérateurs d’eaux enterrés.

Récupérateur d’eau : hors sol et enterré

Plutôt que de voir partir l’eau de pluie à travers vos gouttières vers le caniveau, un puisard ou un système d’irrigation dans le sol, il est préférable de la stocker dans des cuves qui vont permettre d’emmagasiner jusqu’à 1000 litres hors sol et 20 000 litres enterrés. L’avantage est de pouvoir récupérer jusqu’à 90% de ses eaux de pluie. Dans les régions de France où il y a de fortes pluies, on peut récupérer jusqu’à 500 litres d’eau au m² sur une année.

Le récupérateur d’eau hors sol

Cette cuve peut donc être installée hors sol, il s’agit d’un bac, plus ou moins esthétique que l’on va mettre à proximité de la gouttière pour pouvoir faire une dérivation ou tout simplement mettre directement la descente de la gouttière dans le récupérateur d’eau. La cuve est ensuite équipée d’un robinet en bas et la pression de l’eau suffit à pouvoir brancher un tuyau et arroser le jardin, plus elle sera en hauteur et plus le jet sera puissant.

Installation : Niveau installation, c’est relativement simple et surtout peu coûteux, on peut trouver des cuves à partir de 150 litres et jusque 1000 litres.

Accessoire utile : pensez à placer une crapaudine (accessoire rond que l’on met au niveau de la descente de gouttière pour retenir les feuilles et autres déchets) et/ou un protège gouttière hérisson, une tige que l’on met sur toute la longueur de la gouttière pour éviter le dépôt des feuilles et autres végétaux.

Le récupérateur d’eau enterré

Le récupérateur peut très bien être enterré dans un jardin, à la manière d’un puisard ou d’une cuve destinée à de l’assainissement sauf que pour ce cas-ci, il s’agit de récupérer uniquement l’eau de pluie. Le récupérateur à enterrer permet de capter une plus grande quantité d’eau et évite d’avoir des bacs dans le jardin, c’est un atout visuel supplémentaire. De plus, la cuve sera protégée du froid l’hiver et donc, il sera inutile de la vidanger, à la différence de la cuve hors sol.

Installation : il faut faire appel à un professionnel pour creuser dans le jardin et installer à l’aide d’une grue la cuve qui peut faire entre 3500 litres et 20 000 litres suivant le modèle choisi.

Information utile : l’eau pourra aussi servir, grâce au système de pompe intégré, à nettoyer la voiture, le mobilier extérieur, voire même le linge si l’eau est propre et pas trop acide.