Travaux

Maison passive : principe et fonctionnement

Maison passive : principe et fonctionnement

La maison passive est une sorte de construction servant de lieu où l’on réside habituellement. Il paraît qu’elle possède une caractéristique particulière. En qualité d’habitation, la maison passive est destinée à n’importe qui. Sa différence se rattache à son principe et son fonctionnement.

Fonctionnement de la maison passive

D’abord, la maison passive est une construction isolée de sorte que l’air chaud et l’énergie dégagée par les êtres vivants ne s’en iront pas à travers les trous. D’autant qu’elle se nomme une maison sans chauffage, elle n’utilise qu’un système de chauffage naturel. Le concept de l’habitation passive réside dans le fait qu’elle ne procure pas une chaleur active. C’est-à-dire, le propriétaire de la maison passive n’est pas obligé d’installer un appareil de chauffage. Autrement, il ne l’utilise que par occasion. De même, à la place de l’appareil de chauffage, les autres appareils électriques utilisés à l’intérieur du bâtiment prennent part à la production de la chaleur passive.

Ensuite, cette habitation est toujours occupée. De cette manière, ce sont les habitants dedans qui produisent de la chaleur à l’intérieur de la maison. Aussi, cette construction doit être en accord avec l’influence du climat sur les êtres vivants. Donc, il faut qu’elle se pourvoie de grandes baies vitrées qui peuvent laisser l’énergie produite par le soleil entrer dans l’habitation pour chauffer le logement. De plus, cette maison passive se dote d’un bon système de ventilation double flux, lequel sert à stabiliser la température interne.

Les principes de la maison passive

La particularité de la maison passive consiste en ce qu’elle dispose d’un système de chauffage économique et moins dangereux pour l’environnement. C’est dans ses sources de chaleur passive qu’elle tire ses avantages. Quelquefois, l’utilisation d’un chauffage classique implique une augmentation de la consommation électrique et des bois de chauffage pour le système traditionnel. Une énergie est nécessaire à cet appareil pour dégager la chaleur. D’ailleurs, la maison passive se montre tout à fait écologique. Elle ne se sert pas de l’énergie telle que le gaz et l’électricité pour fournir de la chaleur. De cela, son système de chauffage ne produit pas une pollution. Pourtant, pour être en mesure de procurer une chaleur optimale, la maison passive nécessite des sources de chaleur importantes.

En tout cas, 15 kWh par m2 et par an suffisent pour chauffer le bâtiment passif. Cela est égal à un pétrole de 1,5 litre par m2 et par an. En revanche, les maisons classiques nécessitent une énergie d’à peu près 50 kWh par m2 et par an. Sa consommation électrique ne peut pas dépasser les 120 kWh/m²/an. De même, la maison passive possède une étanchéité de l’air de n50 ≤ 0,6 h-1.  En outre, cette construction passive a une isolation renforcée, aussi elle doit être sans ponts thermiques. En ce qui concerne les cloisons, lesquelles servent à empêcher les rayons lumineux de passer, doit posséder une valeur U inférieure à 0,15 W pour préserver la maison contre la fermeté et la chaleur. Pour les fenêtres, sa valeur ne doit pas excéder le 0,8 W.