Construction

En quelle matière construire sa véranda ?

Lieu de vie par excellence surtout en période estivale, la véranda se doit d’être confortable et fonctionnelle pour dûment remplir son rôle. Un des points les plus importants au moment d’envisager sa construction est de réfléchir au bon matériau. Acier, alu, bois ou PVC, le choix est vaste, mais dépend des envies de chacun et surtout du budget.

Le bois, le confort

Si vous rêvez d’une véranda traditionnelle, le bois sera alors votre allié. Ce matériau intemporel et chaleureux comme aucun autre a l’avantage d’offrir d’excellentes performances thermiques, à plus forte raison s’il est associé aux bons vitrages. Cela vous permettra de réduire significativement vos dépenses en chauffage. Ce choix est aussi très judicieux si vous souhaitez faire de la véranda une pièce à part de la maison. Autre chose : le bois permet de créer des structures de très grande taille. Mais attention, pour profiter de tous les atouts de ce matériau, encore faut-il choisir la bonne essence. Les bois exotiques sont davantage recommandés, car ils résistent très bien aux variations de température et sont imputrescibles. Et pour ce qui est du prix de construction d’une véranda, un budget entre 20 000 et 25 000 euros sera nécessaire pour une structure de 20 m2 réalisée sur mesure.

L’aluminium, la modernité

S’il existe un matériau qui fait fortement concurrence au bois, c’est bel et bien l’aluminium. Déjà, en termes de prix, ils sont à égalité puisqu’une véranda en alu vaut aussi entre 20 000 et 25 000 euros. Au niveau de l’esthétique, ce matériau s’adresse davantage à ceux qui sont en recherche d’un style moderne. L’aluminium se décline en une multitude de couleurs, de design et de solutions de conception. Il offre une parfaite résistance contre les intempéries. Son caractère inoxydable est très apprécié sans parler du fait qu’il n’a pas besoin de beaucoup d’entretien. Par contre, ses qualités isolantes peuvent lui faire défaut. C’est pourquoi il est systématiquement recommandé de choisir de l’aluminium avec rupture de pont thermique.

L’acier/fer forgé, la durabilité

Envie d’une véranda symbole de noblesse et de prestige ? Le fer forgé s’impose comme une valeur sûre. Adapté aux demeures de charme et à ceux qui aspirent à une ferronnerie d’art, ce matériau tire son épingle du jeu par son esthétique incomparable. Il est très résistant et offre de bonnes performances mécaniques et thermiques même s’il est recommandé de poser des installations supplémentaires pour jouir d’une isolation sans faille. En revanche, le défaut de l’acier/fer forgé repose sur son prix élevé. Comptez entre 40 000 et 50 000 euros pour bénéficier d’une structure de 20 m2.

Le PVC, le prix

Si vous avez un budget plutôt serré, vous pouvez orienter votre choix vers le PVC qui coûte entre 15 000 et 20 000 euros. Même s’il est bon marché, ce matériau vous assurera une véranda à l’abri du froid ou de la chaleur excessive. Il est en effet très isolant par rapport aux autres matériaux, sous réserve de choisir les gammes supérieures. On regrette cependant le fait qu’il n’ait pas beaucoup de tenue dans le temps et peut vite s’abîmer.